Conseil municipal du 24 septembre 2009: Note d’ambiance

Le conseil municipal du 24 septembre a commencé par quelques délibérations importantes.

Nous apprenons d’abord la démission de Laurence Milani, conseillère UMP. Son remplaçant n’est pas encore désigné officiellement.

Notre groupe s’interroge sur le prêt gratuit de 17 hectares de terres cultivables à un exploitant. Il s’agit d’un avantage en nature très significatif. N’y aurait-il pas d’autres solutions ? Nous demandons une caution d’un notaire ou d’un avocat fiscaliste.

D’autre part, nous protestons à propos du rapport annuel du SITPRT (syndicat de transports) très incomplet, auquel la commune délègue ses compétences en matière de transports. Sur une problématique avec un tel enjeu, le SITPRT doit montrer qu’il agit efficacement pour la commune.

Une importante autorisation de programme est votée pour l’assainissement de la zone Geyre-Bastards (5,5M€). Il s’agit de la dernière grande zone de la commune qui ne bénéficie pas encore de l’assainissement collectif.

Les subventions exceptionnelles sont également l’objet d’une intervention. En effet, elles risquent de sérieusement handicaper le processus équitable de subventionnement que Ph. Guyot met en place avec les associations sportives.

Une longue série de délibérations, dans le plus pur style des inventaires à la Prévert, endort presque tout le monde. Signalons toutefois l’acquisition de lanternes écologiques à LED : une première dans la commune.

Plusieurs parcelles du lac Birazel sont achetées à l’euro symbolique. Il ne restera plus que quelques propriétés à acquérir pour que l’on puisse espérer que la commune y développe enfin un projet initié il y a de trop nombreuses années.

A noter également, l’embauche d’un spécialiste de la gestion des économies d’énergie. Le travail sur l’agenda 21 de la commune va-t-il enfin pouvoir commencer ?

La rituelle session de questions diverses a été soumise à un échange particulièrement animé à propos de l’organisation d’une votation contre la privatisation de la Poste. L’UMP est rapidement montée au créneau pour défendre le libéralisme et protester contre une présentation mensongère de la volonté du gouvernement. Plusieurs conseillers de la majorité ont défendu l’action en prédisant à la Poste le même avenir que France Telecom et GDF. Nous estimons que ce point n’est pas de la compétence du conseil municipal et souhaiterions qu’autant d’énergie soit investie dans les dossiers qui concernent véritablement les Plaisançois. Les jouteurs sont bien entendu restés sur leurs opinions et la motion a été votée par la majorité: la mairie prêtera le matériel de vote et une salle le 3 octobre au comité qui organisera la votation.

Un compte-rendu détaillé de la séance est consultable ici.

Commentaires (12)

  1. Michel-B 31

    Je ne comprends pas qu’une organisation politique comme la vôtre n’ait pas d’avis sur le changement de statut de La Poste et s’abstienne de voter une motion qui défend la pérennité d’un service public, qui intéresse bien évidemment les citoyens de Plaisance du Touch et donc son Conseil municipal.

    Répondre
  2. Pascal Barbier

    Comme beaucoup de citoyens (environ 2 millions de Français) nous sommes préoccupés par l’avenir de la poste et d’une façon générale des services publics. En tant que citoyens, nous avons participé et soutenu cette consultation. A titre personnel, je me suis engagé dans cette action, au côté des verts Toulousains. En tant que groupe d’opposition, nous souhaitons rester concentrés sur les dossiers qui concernent directement la commune et pour lesquels nos représentants ont été élus.

    Répondre
  3. Anonymous

    Cher Michel-B
    Réinventons Plaisance n’est pas une organisation politique t’elle que vous l’imaginez.C’est un groupe de sensisibilités politiques diverses qui s’est rassemblé au moment des dernières élections municipales pour « ré-inventer Plaisance ».Nos trois élus n’ont pas vocation de répondre à tous les sujets politiques nationaux.Concernant le sujet de la privatisation de la poste,vous ne pouvez pas ignorer,malgré le succès de cette votation,que les avis sont partagés.La privatisation non, mais au profit d’un développement d’un service public rural.A Plaisance comme ailleurs les habitants sont près à parcourir des dizaines de kilomètres pour effectuer leurs courses au détriment des commerces de proximité.Il est donc du ressort du Maire de cette commune de montrer l’exemple en stoppant la construction d’un centre commercial qui détruit également un « sevice public » représenté par le commerce de proximité.C’est dans ce concept que le service public représenté par la Poste trouvera toute sa légitimité.
    Cordialement.

    Répondre
  4. Hervé Legay

    Nous devons mener les combats pour lesquels nous sommes mandatés :

    En tant qu’élus locaux, nous devons exiger un service postal de qualité, qui réponde aux attentes des citoyens. Le Conseil Municipal est donc l’interlocuteur de la Poste de Plaisance, pour exprimer le besoin, et émettre un avis sur le service rendu. A cet égard, nous pourrons proposer une motion du Conseil Municipal demandant des levées plus tardives, et une organisation qui réduise les attentes.

    Le débat sur l’organisation de la Poste pour assurer ce réel service public sur l’ensemble du territoire, est en revanche du ressort d’autres assemblées, en liaison directe avec les citoyens.

    L’organisation de débats publics sur le sujet est une excellente chose, et les élus locaux doivent les faciliter

    Répondre
  5. Michel-B 31

    Cher pascal Barbier,
    je suis désolé de vous dire que la pérennité du service public de la poste est bien un sujet qui « concerne directement la commune » et je persiste à penser que les élus de votre groupe auraient dû voter la motion contre le projet de changement de statut qui est, on le sait bien, une première étape vers la privatisation.
    Les Verts, au côté desquels vous étiez à Toulouse étaient étrangement absents sur Plaisance lors des distributions unitaires de tracts invitant les Plaisançois à la votation citoyenne.
    Cher monsieur Legay,
    La motion que vous proposeriez a plus à voir avec une revendication d’association de consommateurs qu’à une intervention politique.
    Vous êtes mandatés comme tous les élus de n’importe quelle assemblée à participer à la vie politique de notre pays et donc à se positionner sur des dossiers en débat. Ne pas le faire risque de vous faire passer dans le camp de ceux qui ne se positionnent jamais, des éternels indécis ou au pire dans celui des opportunistes. Si vous le faites, personne, jamais, ne vous le reprochera.

    Répondre
  6. Xavier S

    Cher Michel,

    Je vous remercie de votre intervention sur notre site car cela permet à chacun de clarifier son point de vue. Je vous invite donc à continuer de la sorte.

    En complément, je préciserais cependant qu’un des avantages de notre liste, c’est qu’elle ne suit pas la ligne directrice d’un parti, ce qui lui permet d’avoir sa propre opinion.

    En l’occurrence, nous estimons que nous n’avons pas à nous prononcer pour ou contre la « privatisation de la Poste » dans le cadre d’un conseil municipal, même si, individuellement, la plupart d’entre nous avons des inquiétudes sur son avenir.

    Répondre
  7. Michel-B 31

    Cher Xavier Smith,

    Vous écrivez : »je préciserais cependant qu’un des avantages de notre liste, c’est qu’elle ne suit pas la ligne directrice d’un parti, ce qui lui permet d’avoir sa propre opinion. »

    J’aimerais connaître justement la « propre opinion » de votre liste à propos du projet de changement de statut de la Poste…

    Répondre
  8. Michel-B 31

    M. Smith,

    Si votre opinion est que vous ne devez pas en avoir (d’opinion), je pense que nos concitoyens vont se demander qui pourrait bien les aider à leur construire la leur (d’opinion).
    En effet une des fonctions essentielles des partis et groupes politiques et vous en êtes un, est d’exposer leurs idées et opinions sur des questions de choix de société, afin que les citoyens puissent faire leur choix et forger leur opinion.

    Un conseil municipal, est élu, je vous l’accorde, pour s’occuper des affaires de la communes, qui ne sont pas, vous le savez bien, disjointes des grands dossiers nationaux. Il doit donc se positionner aussi sur ces choix politiques nationaux.
    Le contrôle des élus du peuple doit se faire à tous les niveaux. Nous ne devons pas laisser les assemblées décider sans que les électeurs, les élus aux niveau municipal, départemental, régional ne réagissent et exercent leur contrôle en faisant »remonter » leurs critiques et opinions.
    Hervé Legay a écrit: « Le débat sur l’organisation de la Poste pour assurer ce réel service public sur l’ensemble du territoire, est en revanche du ressort d’autres assemblées, en liaison directe avec les citoyens »
    Je suis parfaitement d’accord avec lui, car ces citoyens forment aussi les groupes et partis politiques, les diverses assemblées locales, départementales et régionales.
    Il prouve bien par cette phrase que les décisions politiques au niveau national ne sont pas du ressort exclusif des assemblées au niveau national et qu’ils ont besoin du « retour » d’expertise du niveau local, départemental et régional.

    Répondre
  9. Hervé LEGAY

    Le conservatisme peut être de droite, mais également de gauche, surtout lorsque le jeu politique consiste à décliner des stratégies établies en haut lieu. Ce jeu politique scéloré, organisé autour d’une rivalité de clans, qui manie la langue de bois à outrance, ne me satisfait plus.

    Nous ambitionnons de ‘réinventer la politique, à l’échelon local, avec notre libre arbitre, notre réflexion, nos expérience, notre courage, et le rassemblement. Nous menons au sein du conseil des combats courageux pour une ville plus durable, plus humaine. C’est ce critère qui nous guide, exclusivement.

    Nos engagements s’appuient sur du concret (Développer les transports, le commerce de centre ville, développement économique durable, animation et convivialité de la ville, solidarité, services publics,.. ), lutter contre les nuisances qui tuent notre société (concentrations commerciales, ghettos, emploi précaire, clientélisme, affairisme, individualisme, sectarisme,…)

    Répondre
  10. Xavier S

    Petite remarque, Michel B: Je vous trouve beaucoup plus actif sur les sujets nationaux que sur les sujets locaux, qui intéressent aussi les plaisançois !

    Répondre
  11. Michel-B 31

    Xavier..
    Je trouve cette remarque perfide et désobligeante. Je pourrait même dire que je c’est un esquive de ma question ou pour le moins une diversion.
    La conversation tournait autour de l’importance de tenir compte des politiques nationales qui se déclinent bien évidement au niveau local.
    Si vous voulez discuter des sujets locaux, il n’y a pas de problème, je m’y intéresse au moins autant que vous.
    par exsemple, je suis aussi opposé que vous à la construction des « Portes de Gascogne », mais mon opposition va au-delà de ce projet de centre commercial sur notre commune. J’y suis opposé ici comme ailleurs.
    Vous savez très bien comme moi que si, par bonheur, ce projet ne devait pas se réaliser à Plaisance du Touch, il verrait le jour ailleurs et sans doute pas très loin d’ici. Se battre uniquement pour que les Portes de Gascogne ne se construisent pas chez nous, sans se préoccuper de son installation un peu plus loin, me parait un combat un peu étriqué.
    D’où l’importance pour moi de se positionner sur les orientations nationales et les choix de société.

    Répondre
  12. Xavier S

    Michel Berthélemy, désolé de vous avoir froissé. Vous dîtes « mais mon opposition va au-delà de ce projet de centre commercial sur notre commune. « 
    Je vous invite à consulter l’article suivant que nous avons publié: http://reinventonsplaisance.blogspot.com/2009/09/lettre-adressee-au-collectif-contre-les.html
    Voici donc un sujet sur lequel nous convergeons!
    Quand à votre intérêt sur les sujets locaux, à suivre.
    A bientôt, donc…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook