Conseil communautaire : la démocratie bafouée !

Il s’est passé ce jeudi 17 avril 2014 un incident majeur au conseil de la CCST (Communauté de Communes de la Save au Touch).
Tout a commencé par l’élection du Président de la CCST. Louis ESCOULA (PS) s’est porté candidat. Le maire de Léguevin, Stéphane MIRC (UMP) n’a pas proposé sa candidature ni celle d’un de ses adjoints. Il a ainsi fait cadeau à Louis ESCOULA du poste de Président !!!
Cadeau de l’UMP au PS ? non, ce n’est pas ce que l’on appelle un « pacte républicain », c’est plutôt une « baffe à la République » !
Mais nous avons observé que TOUS les maires sortants avaient également scellé un pacte d’entente au détriment de la nouvelle équipe de La Salvetat. Ils se sont ainsi partagé les postes de vice-présidents sans justification, sans orientation politique affichée. Et, même, au moment d’attribuer les deux postes à La Salvetat, François ARDERIU, le nouveau maire de La Salvetat, a bien failli ne pas être élu vice-président (17 votes pour lui / 18 blancs / 5 votes nuls). Sachant que les 6 conseillers de la majorité de La Salvetat et que les 4 conseillers de REINVENTONS PLAISANCE ont voté pour lui, il y a donc seulement 7 personnes qui ont « joué le jeu ». Tous les autres, 23 donc, ont cherché à faire battre le maire de La Salvetat, démocratiquement et largement élu le 30 mars dernier !

Pour le 2ème poste de vice-président dédié à La Salvetat, Louis ESCOULA annonce la proposition du maire de la Salvetat : Éliane ANDRAU, 1ère adjointe. L’ancien maire, Philippe DAUVEL, s’est également porté candidat. Résultat sans appel : Mme ANDRAU 11 / Mr DAUVEL 29.
Outre, le non-respect des électeurs de La Salvetat, c’est la médiocrité des pratiques que nous condamnons.  Il s’agit d’une trahison.
L’unanimité des votes pour Philippe DAUVEL a confirmé qu’il y avait eu des tractations en amont, qui restent opaques.
Et quel bénéfice M. MIRC a-t-il négocié pour mêler ses voix au réseau d’élus sous influence du maire de Plaisance ?
Dans ce contexte, en accord avec Pascal BARBIER, les deux élus de l’opposition de Plaisance Agnès CEROVECKI et Hervé LEGAY ont quitté la séance pour protester contre cette parodie d’élection. Pascal BARBIER est resté en séance pour pouvoir intervenir sur les délibérations restantes.
Cette action de marginalisation de la ville de la Salvetat, troisième en taille dans notre communauté de commune, est une grave erreur politique. Nous subirons longtemps les conséquences et les cicatrices de cette manipulation d’intérêts personnels.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook