VAL TOLOSA : ET DE 8 !

8ÈME DÉFAITE CONSÉCUTIVE POUR LES PROMOTEURS ET LEURS SOUTIENS…

Le 7 septembre dernier, le tribunal administratif s’est prononcé en faveur des associations qui, depuis maintenant 13 ans, s’opposent à Val Tolosa. Voir l’article de La Dépêche du Midi du 7/09/2018. Certes le résultat s’est fait attendre, puisque l’audience a eu lieu le 26 juin dernier, mais cela valait la peine !!! Les deux arrêtés qui autorisaient le promoteur à démarrer les travaux ont été annulés. La justice a suivi les recommandations du rapporteur public qui considère que ce projet ne présente pas un intérêt public majeur.

Néanmoins, le promoteur persiste et signe en annonçant qu’il va de nouveau faire appel.
Il est vrai qu’avec un patrimoine de 62 milliards d’euros, tout est possible. Voir l’article des Échos du 6 juin 2018 : « Unibail Rodamco ajoute Westfield à son patrimoine et à son patronyme ».

Quant au maire, grand défenseur d’Unibail-Rodamco-Westfield en particulier et des promoteurs immobiliers en général, il édulcore désormais son discours sur le sujet.
Il préfère embrayer sur la construction du tronçon de la RD 924 qui désengorgerait à lui seul toutes les communes de l’ouest toulousain.
Rappelons qu’il s’est engagé à financer une partie de l’ouvrage en question (4 millions d’€) : 72% (soit 2.9 millions d’€) incombant à la commune de Plaisance du Touch, le reste aux communes de La Salvetat Saint Gilles et de Fonsorbes.

Le groupe Réinventons Plaisance préférerait, et de loin, consacrer ces sommes à la construction d’un nouveau groupe scolaire qui fait tant défaut.

Nicole Régnault-Violon / Agnès Cerovecki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook