LE SPOT N° 49 DE MARS-AVRIL 2018 VIENT DE SORTIR

Comme d’habitude (l’aviez-vous remarqué ?) il n’est question dans ce SPOT QUE de ce qui marche à Plaisance-du-Touch… mais JAMAIS de ce qui ne marche pas ou de ce qui fâche ou de ce qui pourrait éventuellement être amélioré…

Cette fois, nous sommes obligés d’apporter des précisions suite à l’article publié à la page 6 dont voici le contenu :

LA MUNICIPALITÉ EXPRIME SA SOLIDARITÉ AVEC LES SALARIÉS DU CARREFOUR
CONTACT DE PLAISANCE
La municipalité a exprimé toute sa solidarité aux salariés de ce magasin menacés dans leur emploi en rappelant que ces employés ne pouvaient ni être tenus pour responsables des erreurs stratégiques de leur direction ni être les sacrifiés d’un système qui tend à satisfaire exclusivement l’avidité des actionnaires du groupe qui les emploie.
Avec une motion adoptée avec les 23 voix de la majorité municipale et l’abstention des 8 élus de l’opposition, le conseil municipal a voulu se donner les moyens de faire pression auprès de la direction de Carrefour pour que soit privilégiée la reprise du Carrefour Contact de Plaisance-du-Touch par un opérateur fiable qui puisse garantir la continuité de l’activité. À défaut, le conseil municipal demande que tous les salariés puissent être reclassés dans un magasin du groupe, à proximité de leur lieu de travail actuel.

Cet article se borne à dire que notre Groupe s’est abstenu lors du vote de la motion relative aux salariés de CARREFOUR CONTACT.
Pour être totalement informés, chers Plaisançois, vous devez savoir pourquoi nous nous sommes abstenus. Voici donc le texte de notre intervention lors de ce Conseil Municipal :

CONSEIL MUNICIPAL DU 22 FÉVRIER 2018
INTERVENTION DE RÉINVENTONS PLAISANCE
MOTION DE SOUTIEN AUX SALARIÉS DU CARREFOUR CONTACT DE LA COMMUNE

Permettez-nous dans un premier temps d’exprimer notre émotion à cette motion et notre soutien face à l’incertitude qui pèse sur l’emploi des 6 salariés du Carrefour Contact situé sur la commune.
Malgré l’existence d’une soi-disant démocratie participative, l’opposition n’a pas été associée à la rédaction de cette motion. Il en avait été de même en décembre pour celle relative aux plans sociaux.
Notre commune entretient d’excellentes relations avec notre députée, Madame Iborra. Le Préfet Mailhos de par sa fonction est lui aussi attentif et mobilisé en faveur de l’emploi. Nous serions d’accord pour nous associer à un courrier leur demandant d’intervenir en hauts lieux sur ce sujet et représenter dans le cas présent notre collectivité auprès du Groupe Carrefour.
Pour rappel ; l’association Écran 7 a dû récemment licencier 5 salariés. Là, pas de motion, ni de soutien, ni de reclassement. Ces 5 salariés ne méritaient-ils pas eux aussi une action ?
Même remarque pour les salariés du magasin Weldom / Bricomarché.
Dans ces conditions, l’opposition choisit de s’abstenir.
Nous pensons qu’il serait plus judicieux de proposer une motion plus générale pour défendre les salariés employés par les commerces du centre-ville (120 personnes concernées, rien que pour l’avenue des Pyrénées) dont l’emploi est menacé par un hypothétique méga-centre commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Visit Us On Facebook