Conseil municipal du 21 décembre 2010

Ce conseil municipal s’est déroulé pendant les vacances de Noël, avec un grand nombre d’absents parmi les conseillers.

La motivation probable était de prendre acte au plus vite du rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Ce dernier nous a été rendu 5 jours avant la séance, et le maire s’est évertué à rendre les débats difficiles à suivre. Malgré tout, les points suivants ont été relevés :
  • La Chambre Régionale des Comptes souligne un accroissement des dépenses, qui apparaît insoutenable. (+26.38% en cinq ans). Le maire s’engage à supprimer des postes de contractuel, à ne pas remplacer les départs à la retraite, et à geler toute titularisation tant que l’incertitude demeure ;
  • La fiscalité a augmenté en cinq ans de 18.07%, et les taux des trois taxes de la commune sont supérieurs aux moyennes nationale et régionale des communes de la strate,
  • La Chambre signale un grand nombre d’annulations de crédits sur les opérations d’investissement prévues, et s’étonne de l’existence d’un fond de roulement très élevé (4.9 M€). La conséquence est que des emprunts sont mobilisés prématurément, voire inutilement. La Chambre appelle à planifier les investissements sur plusieurs années, et à n’inscrire dans le budget que le montant nécessaire sur l’année en cours.
La Chambre Régionale des Comptes reprend exactement la critique que nous avons formulée lors du dernier débat budgétaire et qui nous avait valu une réaction violente du Maire, réitérée dans le Spot N°12, parlant à notre encontre d’incompétence et de démagogie ! Mr le Maire a-t-il formulé une telle réponse à la Chambre ?

Mr Escoula se félicite que la Chambre signale le faible endettement de la commune. Nous pensons pour notre part qu’il provient d’impôts trop perçus face à des équipements non réalisés. Le but probable est d’assainir les finances pour supporter des opérations à risques comme celle de La Geyre.

En question diverse, nous avons demandé la saisine de la Commission Nationale du Débat Publique pour Francazal. L’équipe majoritaire a refusé de voter une telle motion, arguant que la saisine n’est possible pour une commune que pour un aéroport de catégorie A, et que la commune n’est pas concernée territorialement. Nous avons contesté ce fait, Plaisance étant concernée par le Plan d’Exposition au Bruit (P.E.B.). Le maire a suggéré qu’une association agréée au titre de la protection de l’environnement demande la saisine. Nous regrettons pour notre part le manque de détermination de la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook