Conseil municipal du 12 janvier 2012

Ce premier conseil de l’année était essentiellement consacré à des délibérations d’administration courante.
 
Les principaux échanges ont eu lieu lors des questions diverses:
Concernant le dossier des terres agricoles de la Béguère, nous avons rendu publique une note relatant les conclusions d’un entretien téléphonique avec la Chef du Service Foncier & Politiques Périurbaines de la chambre d’agriculture, et validées par l’élu de cette même chambre. Cette note démontre que les collectivités ont les moyens d’empêcher la construction sur des terrains agricoles, et qu’il n’est pas nécessaire – contrairement à ce qu’a prétendu le maire – d’acheter les terrains. Le conseil municipal a donc été mal informé. Nous avons également noté plus de 5 autres dysfonctionnements sur ce dossier. Nous publierons prochainement une note récapitulative.
Le second débat portait sur la possibilité de filmer le conseil, pour permettre aux plaisançois qui ne peuvent se déplacer de suivre le débat. De nombreux conseils municipaux le pratiquent. Nous sentons sur ce dossier une forte réticence à rendre publiques les délibérations du conseil.
Un des champs acquis par la commune et prêté gracieusement à un agriculteur plaisançois. Un projet officiel d’agriculture raisonnée nous a été présenté. Raisonnée, raisonnable ? Nous constatons d’emblée que les haies de ces terrains ont été arrachées.

Commentaires (3)

  1. Anonymous

    la mairie est juge et parti.Elle redige un PLU sous couvert d’enquete publique…Puis elle achéte les terrains quelle convoite apres avoir fait chuter leur valeur…. Avant de les revendre pour son propre compte a des promoteurs « au nom de l’interet public » 10 ans plus tard apres nouvelle modif du PLU.Si la préfécture intervenait au moment du controle de légalité et quelle empéche cette spéculation immobiliere des communes il faudrait que l’état compense en augmentant les subventions aux communes.Les francais verssent des larmes de crocodile sur les miseres du monde mais qui est pret par exemple a se passer des subventions que la mairie lui donne pour son assos? Cette spéculation sur le foncier revient a faire payer les riches qui aujourd’hui sont les propriétaires foncier privé.A Plaisance il y en a combien 1 ou 2% de la population? Bof dans une guerre on accepte bien 10% de perte.Par contre ou se situe la république libérté égalité dans tout ce mic mac? Peut être le seul recours est il dans le combat des groupes d’oppositions comme « Reinventons Plaisance ».Merci de nous communiquer ce qui se passe à la mairie.

    Répondre
  2. Anonymous

    Les terres de la Béguere mettent en évidence l’existance d’une économie parrallèle à Plaisance…quel serait l’intéret pour une commune de « prêter » des terres gratuitement, sachant que celles-ci peuvent lui rapporter de l’argent ?????
    Mais le plus grave aujourd’hui est de constater l’incapacité de notre commune à gérer les conséquences de la météo de ces derniers jours…routes verglacées encore ce mercredi,parking d’écoles non dégagées,route principales idem…où sont les services techniques de la ville,si nombreux a brûler de l’essence sur nos routes par beaux temps…et bien ils sont au chaud,à boire le café dans la salle de pose (constaté à 8h45)..mieux encore…7 personnes pour déneiger une rue secondaire avec en prime une bataille de boule de neige…ce sont de grands enfants et bientôt il faudra que le gardien du CLAE des ST (notre Maire) se fache afin qu’ils rentrent au chaud…pitoyable pour une commune de 16 000 habitants, 6ème commune de Haute-Garonne, quand on voit que nos voisins (léguevin,St lys) avaient déjà pris des mesures dés dimanche après midi…alors Monsieur le Maire vous dira que ce n’est pas de sa faute,mais celle de la CCST…le problème , s’est qu’il en est le patron….pas de bol anatole….
    Il éxistait pourtant une solution toute simple et qui aurait pu expliquer le prêt gratuit des terres de la Béguere…ces charmants agriculteurs « en difficultés » disposent de tracteurs surpuissants et de machines servants à épendre l’engrais…dans lesquelles vous pouvez mettre…du sel…pour les routes…comme cela se fait partout…et en se débrouillant bien car tout est possible à Plaisance, ils auraient même pu se faire indemniser…voir en reverser une petite partie sous forme de don…à qui de droit…l vie est vraiment trop injuste…
    Allez….sortez…chaussez…chaudement…et avec des crampons car à Plaisance ça glisse !!!

    Répondre
  3. Anonymous

    Bonjour, je rebondis sur ce dernier commentaire: j’ai remarqué une meilleure prise en charge du déneigement sur Tournefeuille que sur Plaisance. Vous parlez de la CCST… Ne me dîtes pas que… çà fonctionne donc mieux avec le Grand Toulouse ??? ah…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook