CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CCAS (CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE)

20 mars 2015

11 présents sur 17 membres
mutuelleAu programme de cette réunion, le Débat d’Orientation Budgétaire. Il s’agit de la présentation des résultats de l’année passée et des perspectives de l’année suivante. Ce sujet n’est pas soumis au vote.

Pour 2014, le budget du CCAS a réalisé 478 k€ en dépenses contre 573 k€ en recettes.

Pour les dépenses, on trouve entre autres 95 k€ en charges générales (eau, électricité, maintenance…) et 352 k€ en charges de personnel.

Les recettes comprennent notamment les subventions 289 k€ (CCST, CAF…) et les produits de services (livraison de repas aux aînés…).

Rien à dire sur ces chiffres présentés rapidement.

Monsieur le Maire a rappelé qu’il n’y aura plus de mise à disposition de personnel communal à la CCST, les mouvements de personnel s’expliqueront dorénavant en terme de « mutualisation » au niveau de la CCST. Cette explication rapide, comme les chiffres présentés, laisse le sujet « personnel » dans une nébuleuse que nous n’avons pas la possibilité d’éclaircir.

Au CCAS, tout comme pour la commune en général, de temps en temps, on entend parler d’un poste supprimé, d’un poste créé… mais comment y voir clair puisque que nous, conseillers d’opposition, n’avons aucune idée de la gestion du personnel. Nous n’avons pas l’autorisation du Maire d’assister à la commission qui traite de ce sujet, nous n’avons pas non plus l’organigramme détaillé de la mairie. À part le nom des chefs de service, nous ne savons pas qui travaille dans la commune et dans quel service.

Donc, nous ne disons pas qu’il y a des irrégularités en matière de personnel, nous disons juste que nous n’avons pas la possibilité de le vérifier.

Pour les perspectives, Monsieur le Maire a cité une poursuite des actions en mettant l’accent sur emploi et formation, l’action auprès des familles, la solidarité intergénérationnelle (les repas des aînés notamment), sans précision particulière.

mutuelleRÉINVENTONS PLAISANCE, lors de la campagne des élections municipales en 2014, avait proposé dans son programme la MISE EN PLACE D’UNE MUTUELLE SANTÉ POUR TOUS. Au cours du dernier trimestre 2014, nous avons demandé expressément à Monsieur le Maire d’étudier ce dossier.

Rappelons de quoi il s’agit :

Aujourd’hui, la souscription d’une mutuelle individuelle destinée à couvrir les dépenses de santé non prises en charge par la Sécurité sociale représente, en moyenne, près de 10 % d’un salaire moyen d’une famille, soit environ 150 € par mois et davantage encore pour les retraités.

Quand plus de 5 millions de Français sont dépourvus d’une couverture complémentaire santé et dans un contexte de crise et de chômage, quelques communes se mobilisent pour défendre le pouvoir d’achat.

Leur volonté est de réunir un maximum de conditions pour que chaque citoyen, chaque citoyenne puisse accéder aux prestations de soins dont il (ou elle) a besoin, sans discrimination ni financière, ni d’aucune sorte. Il s’agit d’une action permettant d’éviter le renoncement aux soins des revenus modestes.

La mutuelle santé communale est une offre collective négociée par la commune à des conditions tarifaires attractives (près de 30 % moins cher qu’une mutuelle individuelle) par exemple par  le biais d’une association comme « Actiom » (Action de mutualisation pour l’amélioration du pouvoir d’achat).

La commune informe les citoyens des tarifs obtenus (mailing, réunions publiques, communiqués de presse) et fait en sorte de mettre à disposition un local pour la mutuelle choisie afin qu’elle assure une permanence hebdomadaire.

Donc le coût pour la commune est pratiquement nul. En revanche, les citoyens ont tout à y gagner.

Lors de cette réunion du CCAS du 20 mars, nous avons demandé à Monsieur le Maire où en était l’étude de ce dossier. Il semblerait que le CCAS avance dans cette étude. Nous pouvons donc espérer que, grâce à notre proposition, tous les Plaisançois et toutes les Plaisançoises auront accès à une mutuelle à moindre coût.

Nous suivrons cette affaire…

Nicole et Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook