Le BHNS Plaisance-Toulouse en grand danger

Infographie SMAT

Comme nous l’avions malheureusement anticipé en novembre dans la presse, les projets inscrits au PDU sont sérieusement remis en question par voie judiciaire. C’est le projet de BHNS ouest qui fait les frais de cette attaque :

Les riverains Lardenais ont ouvert les hostilités dès les premières réunions publiques à Toulouse (celle de ce soir au gymnase de Lardenne sera probablement, comme les précédentes, sabotée par les commerçants du quartier).
Les associations de commerçants de saint-Cyprien/Etienne Billière leur emboîtent le pas.
En tant qu’élus, nous vous interpellons pour vous demander de mobiliser, comme nous, autour de vous, les énergies et les réseaux pour convaincre que la communauté a besoin de ces infrastructures et que sans elles, aucune solution ne nous sortira de l’impasse des transports métropolitains.
Vous pouvez :
– Venir donner votre avis aux réunions organisées par la SMAT, même si elles ne concernent pas votre quartier;
– Signer et faire connaitre la pétition qui fait la promotion du projet :
– Convaincre les élus à Toulouse ville ou ailleurs, que le danger est imminent;
– Diffuser ces informations aussi largement que possible.
Le débat dépasse largement le cadre des clivages politiques et des antagonismes ville/banlieue.
NOUS serons rendus responsables de l’environnement que nous laisserons à nos enfants.
Merci de votre attention
Les élus de Réinventons Plaisance
En savoir plus : http://mieuxbouger.fr

Commentaires (12)

  1. Alain B.

    Je suis 100% pour le principe du BHNS, mais tant sur la modalité de réalisation, que sur le tracé, j’ai plusieurs interrogations :

    a) Pourquoi aller au delà des Arênes en BHNS ? Le métro sera forcément plus rapide. Si le pb vient de la saturation de la ligne A, alors doublons la longueur des rames. Je sais bien qu’il y a quelques (4 je crois) stations qui ne peuvent accueillir des rames allongées – mais, ça existe dans d’autres villes. Il suffit de mentionner aux voyageurs que tel wagon ne permettra pas de sortir à telle station. C’est donc faisable.

    Prolonger la ligne au delà des Arênes en passant par Etienne Billières, va forcément attirer la foudre des commerçants. Et, on peut les comprendre : durant les travaux de la ligne B du Métro, quantité de commerces ont crevé sur le Boulevard Carnot, sur le boulevard de Strasbourg. Pour la ligne B du métro, le jeu en valait la chandelle. Si c’est pour faire un BHNS à un endroit où le métro passe déjà en sous-sol, là, je ne comprends pas la motivation, et je comprends leur colère …

    b) Pourquoi s’entêter à passer par Lardenne, alors que par le Ramelet Moundi, c’est fluide. Tout le monde peut constater qu’entre le rond point Eisenhower et le rond point du Lycée Rive Gauche, il n’y a aucun blocage de circulation. Donc, en passant par là, on peut éviter de lourds travaux, on répond aux pbs des lycéens qui vont à Rive Gauche, et on s’évite les foudres des habitants de Lardenne.
    Certes, on transportera peut-être un peu moins de monde, mais en rapport nombre / coût du projet, il n’y a pas photo à mon avis.

    c) Pourquoi de telles maladresses de la ville de Toulouse – mais est-ce innocent ? – dans sa présentation du projet (traiter les habitants de Lardenne de nantis, c’est le meilleur moyen de les motiver contre ce projet). Je connais plusieurs personnes habitant à Lardenne, qui sont tout sauf des « commerçants réacs de droite » ! Et ils m’ont démontré que, pour eux, le bénéfice du BHNS est très faible. Pour ceux qui ont des enfants en bas age, le risque d’avoir des trajets allongés (car le bus ne sera pas une solution pour eux) n’est pas négligeable. Ils ne sont pas de farouches opposants au projet (car ils comprennent nos pbs de transport), mais le discours de la Municipalité les a dégoûtés, et ils ont intégré le rang des « contre »…

    En résumé si l’on veut que le projet aboutisse dans un délai raisonnable, il me semble que des aménagements sont possibles, permettant à la fois de réduire les coûts et les nuisances. On doit donc pouvoir sortir de l’imbroglio actuel, pour peu qu’il existe une vraie volonté politique d’aboutir.

    Répondre
  2. anne

    J’avais compris que le projet de l’avenue du Marquizat était de moindre ampleur, et beaucoup moins coûteux, donc plus facile à mettre en œuvre. Je rejoins ce que vous disiez dans le Spot, il faut démarrer par cela tout de suite. Je ne comprends pas pourquoi il ne se passe rien. Nous sommes obligés d’emmener notre fille au lycée Rive Gauche car elle est trop fatiguée.

    Répondre
  3. Florence

    Chers amis de Plaisance du touch, ne sacrifiez pas pour les autres ce que vous cherchez à garder pour vous même.
    Le BHNS à Lardenne serait la fin du noyau villageois puisque en plus d’un axe en site propre, il est prévu de densifier ce quartier.
    Le tuyau de transport pour amener la banlieue ouest dans Toulouse ne sera jamais assez gros du fait de l’extension de cette banlieue avec des villes dortoir.
    Plaidez plutôt pour que se dupliquent les infrastructures uniquement à Toulouse. C’est le moment, car à la fois la région, le département, les villes et le gouvernement sont de la même couleur. C’est dire qu’il y a une fenêtre de tir pour ne pas faire dans l’agglomération de Toulouse une nouvelle région parisienne.
    Quant à l’idée répandue qu’il faut densifier la ville pour faire du transport en commun, prière de se reporter au réseau de transport tram – chemin de fer de l’agglomération quand Lardenne n’était qu’un hameau et Tournefeuille quelques centaines d’habitants….

    Répondre
  4. Hervé LEGAY

    Merci pour vos commentaires, et pour cet échange qui s’instaure. Plus ils seront nombreux, plus ils nous permettront de défendre les intérêts des Plaisancois dans ce blocage qui s’annonce

    Pour ma part, je pense que toute variante qui rallongerait le temps de transport pour Plaisance n’est pas acceptable. Notre secteur est sinistré. Passer par les Pradettes revient a annuler le gain en temps du BHNS.

    La seule option à considérer, et qui conviendrait à nos amis Lardennais, est un trajet Plaisance tournefeuille rammassiers airbus se connectant directent soit sur la ligne sncf (solution train tram)soit sur la ligne tram, doublé d’un couloir bus sur la cd50 vers les Pradettes. Meme si le premier projet serait un tram, l’ensemble ne devrait pas couter plus Cher que prévu, puisque necessitant moins d’aménagements. Il devrait au contraire apporter un gain significatif en temps, et être un succès pour tout le secteur Sud ouest.Toute variante qui rallongerait le temps de transport pour Plaisance n’est pas acceptable. Notre secteur est sinistré. Passer par les pradettes revient a annuler le gain en temps du BHNS. La seule option à considerer est un trajet Plaisance tournefeuille rammassiers airbus se connectant directent soit sur la ligne sncf (solution train tram)soit sur la ligne tram, doublé d’un couloir bus sur la cd50 vers les pradettes. Meme si le premier projet serait un tram, l’ensemble ne devrait pas couter plus Cher que prévu, puisque necessitant moins d’aménagements. Il devrait au contraire apporter un gain significatif en temps, et être un succès pour tout le secteur Sud ouest.

    Répondre
  5. Xavier Smith

    L’extension du 63 vers Plaisance, qui a une connexion avec le TER aux Ramassiers, me semble indispensable: C’est une solution peu coûteuse et rapide à mettre en oeuvre. La desserte du bassin Airbus devrait permettre aussi de soulager sensiblement le trafic…

    Répondre
  6. BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr

    Bonjour,

    Voici une présentation de cette ligne :

    http://BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr

    Cordialement

    Répondre
  7. BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr

    Bonjour,

    Voici également, sur une page séparée, des échanges à ce sujet avec M. Moudenc, ancien maire de Toulouse et candidat aux élections municipales et intercommunales (Communauté Urbaine du Grand Toulouse) en 2014 :

    http://BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr/EchangesAvecM.Moudenc.html

    Cordialement

    Répondre
  8. Ariane

    -Pourquoi aller jusqu’à Matabiau en BHNS ? Le gain de temps du fait de la suppression d’un changement est faible et le métro est là aux Arènes pour prendre la suite du trajet.
    -Pourquoi perturber les commerçants de Lardenne (et de Tournefeuille) alors qu’on pourrait tout aussi bien passer par la CD50 ? Et à moindre frais ?
    J’ai bien noté que dans certaines villes, les rues commerçantes entièrement dédiées aux bus n’empêchent pas les piétons de faire leurs achats. Mais il s’agit du centre des villes, lieux où les gens se rendent du fait du grand choix de commerces. Tandis que les commerces de Lardenne se trouvent sur le passage des véhicules qui rentrent en fin de journée et en profitent pour faire quelques courses. Je comprends leur désarroi.

    Il faudra être vigilant sur le tracé à Plaisance du Touch intra-muros : les véhicules seront amenés à prendre des voies de contournement, mais les cyclistes ne doivent pas être contraints à faire trop de détours pour se rendre d’un lieu à un autre.

    Répondre
  9. BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr

    Bonjour,

    L’intérêt d’aller jusqu’à Matabiau, c’est d’offrir une correspondance directe avec :
    – la ligne B du métro
    – certaines lignes de bus urbain,
    – les TGV, TER, Intercités et Lunéa,
    – les cars du Conseil Général et autocars longue distance.

    Or on sait que faire deux correspondances rebute fortement les voyageurs. C’est-à-dire que plus de gens continueraient de prendre leur voiture, ce qui réduit l’efficacité de la ligne (nombre de voyageurs transportés par rapport au montant de l’investissement), et réduit moins les embouteillages pour les automobilistes.

    Le fait de pouvoir accéder directement à tous ces transports, ainsi qu’à une partie du centre-ville, est donc un avantage important.

    Sans parler de la desserte interne entre Matabiau / Compans Caffarelli / berges du pont des Catalans / Saint-Cyprien. Les habitants de ces quartiers apprécieront aussi d’avoir un transport direct, lumineux et sans escalier entre ces différents endroits.

    De plus, à l’intérieur de la commune de Toulouse, l’infrastructure (voies et stations du BHNS) pourront possiblement être utilisées par d’autres lignes de bus, améliorant ainsi leur vitesse et leur qualité de service.

    Cordialement

    Répondre
  10. Anonymous

    Le 19.02 Mr BONNEAUS a gratté cm par cm le projet présenté pour le dernier secteur de TOURNEFEUILLE.
    Il est arrivé à proposer les pistes cyclables avec une largeur égale à 1 m !!!!
    Pourquoi n’a t-il pas précisé que ces pistes cyclables serainet alors e sens unique ? Peut-être aurait-il pu également nous indiquer la façon de faire pour traverser « les voies » afin d’être dans le bon sens

    Répondre
  11. Anonymous

    Premier point: Ce BHNS ne reglera pas le problème de la circulation. Il faudrait pour cela qu’il déserve les bassins d’emplois, tel qu’AIRBUS. Il serait plus judicieux et moins cher pour le contribuable de privilégier la mise à niveau du TER.
    Second point: amis de Plaisance, n’avez vous pas compris que BHNS et les tristement célèbres Portes de Gascogne sont liés ? Le BHNS servira surtout à drainer le public vers ce nouveau centre commercial don, je crois, vous ne voulez pas. Je pense qu’en soutenant le BHNS, vous vous tirez une balle dans le pied!
    Troisième point: Il est normal que les habitants de Lardenne se défendent pour préserver leur environnement. Le BHNS va provoquer la destruction du noyau villageois, mis en place il y a quelques années. N’êtes vous pas sensibles à la destruction des platanes qui bordent l’avenue de Lardenne ?
    Quatrième point: Le BHNS est un diesel! Est-ce qu’on va continuer, au XXIème siècle, à utiliser les méthodes et le techniques du siècle précédent? Il y a d’autres alternatives, beaucoup plus respectueuses de l’environnement.

    Répondre
  12. BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr

    Airbus est desservi par la ligne 63, qui bénéficiera bientôt de la voie réservée des Ramassiers et offrira une connexion directe avec le BHNS (sur le même quai, pas besoin de marcher ou de franchir des escaliers).

    Le BHNS Ouest ne dessert pas le plateau de la Ménude.

    100 personnes, ça consomme moins de diesel dans un BHNS, que dans 90 voitures.

    La méthode et technique (de la fin) du siècle précédent, c’est le tout-automobile, et on a vu ce que ça donne…

    http://BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr/PourquoiMatabiau.html

    http://BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visit Us On Facebook