Val Tolosa

Lettre adressée au Collectif contre les Portes de Gascogne

Voici le courrier que notre groupe a tenu à adresser au Collectif contre les Portes de Gascogne:

Comme vous le savez, Réinventons Plaisance soutient le Collectif contre les Portes de Gascogne dans sa lutte contre ce projet démesuré. Dans ce cadre, nous l’alertons sur le récent Document d’Aménagement Commercial, dont l’aire urbaine de Toulouse s’est dotée le 17 Juin dernier.

Ce nouveau document d’urbanisme vise à accompagner le développement commercial sur l’agglomération. Il sera par la suite opposable, ce qui lui confère une importance significative.

Bien que ce document revendique des objectifs généraux de développement maîtrisé, de proximité et de développement durable, les préconisations chiffrées sont tout autres : Le DAC prévoit l’extension possible jusqu’à 90 000 m2 pour chacun des grands centres commerciaux, à condition qu’ils se dotent de transports en commun en site propre…

La desserte en transport ou piste cyclable n’est qu’un leurre. Dans un contexte hyper concurrentiel et une crise annoncée, les grands centres commerciaux existants et les élus locaux concernés tentent d’accroître définitivement leur suprématie.

Ces extensions annoncées constituent une menace pour le commerce de proximité et de centre ville, tout autant que le projet des Portes de Gascogne. De même, la croissance progressive et continue du Perget est au moins aussi inquiétante.

Nous estimons que le collectif possède une forte légitimité pour contribuer au débat public sur l’aménagement commercial dans notre agglomération, à l’occasion de l’enquête publique prévue au début 2010. Nous l’appelons également à dénoncer les croissances non contrôlées de la zone du Perget.

En adoptant ces positions cohérentes, le collectif garderait et accroîtrait son crédit dans son combat contre les Portes de Gascogne.

Le groupe Réinventons Plaisance

07 Sep 2009

Résumé du Conseil municipal du 30 juin 2009

Cette dernière séance – avant la trêve annuelle de l’été – était plutôt chargée, notamment par le contenu des questions diverses abordées en fin de séance.

Un compte-rendu détaillé est consultable ici.

Il y avait cependant deux décisions importantes à l’ordre du jour, sur le même projet :
– Une régularisation administrative pour relancer la ZAC de la Geyre.
– Le lancement de la révision du PLU pour permettre notamment le passage de la Geyre en zone constructible.
A cette occasion, nous avons réitéré notre inquiétude vis-à-vis de ce projet, d’une part à cause des très grandes incertitudes sur les transports, et d’autre part à cause du risque financier qu’il représente pour le budget de la commune.

Une communication importante concerne l’application sur la commune du plan de prévention des risques de sécheresse (attendu depuis juin 2005). Ces mesures rendront plus difficile, pour ne pas dire impossible, la plantation d’arbres, notamment sur les constructions neuves, ainsi que l’utilisation des puits.

De nouveaux avenants au budget de la future cuisine centrale ont donné lieu à une nouvelle passe d’armes entre l’équipe majoritaire et les groupes d’opposition. Cette fois, il a fallu voter une augmentation de 22% du lot concernant la voirie et les réseaux divers (soit 47k€ dont 13k€ pour déplacer le poste de transformation de quelques mètres). Nous avons demandé un processus plus transparent, sur la base de devis détaillés, pour démontrer que l’entreprise attributaire du marché n’abuse pas de sa position dominante.

Sur le point concernant la construction d’un vestiaire provisoire pour le stade de foot, notre groupe a rappelé que nous avions fait des contre-propositions qui nous semblaient plus judicieuses et qu’elles n’ont pas été examinées. Nous avons donc voté contre cette délibération dans l’intérêt des usagers.

Au détour d’une délibération sur les tarifs de la restauration collective, nous saluons avec plaisir l’arrivée de produits bio dans l’alimentation des enfants à la cantine (le riz et certains fruits). C’est un bon début: Le pas est franchi !

Les questions diverses ont débuté par un point sur les transports. M. le maire peine à expliquer la tourmente politique dans laquelle le dossier est actuellement englué. Il y a en effet un problème de gouvernance qui bloque complètement toute décision constructive. De plus, la totalité des projets identifiés excède le potentiel d’investissement des collectivités. Après avoir annoncé 2013 pour l’arrivée du tramway, Mr le maire parle maintenant de 2018. Nous sommes plus pessimistes : Plaisance, en dehors de la communauté urbaine, a peu de moyens pour plaider ses arguments.

Le point suivant concerne la motion déposée par notre groupe, qui demande de prendre en compte la situation économique et d’abandonner le projet anachronique des Portes de Gascogne. Le maire avait préparé soigneusement sa réponse ; il nous défie donc d’obtenir un moratoire sur tous les projets d’expansion des zones commerciales de la région toulousaine. Nous exigeons quand même la mise en délibération de cette motion, qui sera donc rejetée par l’équipe majoritaire qui vote contre comme un seul homme.

Pour finir la saison, M. Requena réitère sa motion du précédent conseil, contre le projet gouvernemental de création de jardins d’éveils. Elle n’obtient pas un meilleur sort.
M Requena propose ensuite une motion contre la suppression des RASED. Seul le groupe UMP vote contre cette demande.

03 Juil 2009

Conseil municipal du 30 juin 2009: Motion pour la suspension du projet des Portes de Gascogne

Lors du prochain conseil municipal qui aura lieu ce mardi 30 juin 2009 à 18h30, au pigeonnier de campagne, notre groupe soumettra au vote un projet de motion.

Cette motion, demandant la suspension du projet des Portes de Gascogne, est motivée par un faisceau convergent d’éléments nouveaux survenus depuis les dernières élections municipales, tant au niveau macro-économique, que dans le contexte local.

Nous demandons au conseil de prendre en compte ces nouvelles réalités dans son projet pour Plaisance.

Nous joignons également, pour enrichir la réflexion, deux articles issus de la presse économique (Les échos et Alternatives économiques).

28 Juin 2009

Conseil municipal le 9 octobre

Le prochain conseil municipal aura lieu jeudi 9 octobre 2008 à 18h30, au Pigeonnier de Campagne : Télécharger l’ordre du jour

Dans les questions diverses, notre groupe abordera les points suivants:

Site propre sur la CD50 : Le 27 Juin dernier, le conseil municipal votait à l’unanimité une motion déposée par notre groupe, et demandant à Tisseo la mise à l’étude d’un site propre sur le CD50. Quelle suite a été donnée à cette motion ? Quelles réponses ont été données ? Dans ses déclarations, l’équipe municipale fait souvent mention du projet de Tramway, annoncé pour 2013, et très peu de ce projet sur la RD50. Il est pourtant essentiel pour améliorer les conditions de transports des lycéens plaisançois. Quelle est la véritable intention de l’équipe majoritaire vis à vis de ce dossier ? Quelles sont ses actions ?

Portes de Gascogne : L’avis rendu par le SMEAT est sans appel pour le projet des Portes de Gascogne. Il est motivé au regard de la localisation et de la desserte du projet, au regard du Schéma Directeur de l’Agglomération Toulousaine, au regard des orientations du Schéma de Développement Commercial, au regard de la charte Interscot et de la démarche de révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT).

D’autre part, l’avis du SMEAT évoquait une résolution possible du conflit, en suggérant « la création d’un pôle commercial intermédiaire redimensionné et renégocié dans le secteur de Plaisance-du-Touch, qui aura fait préalablement l’objet d’une concertation au sein des instances du Smeat ».

La dernière phrase rappelle une évidence : Plaisance fait partie d’une agglomération, et doit concevoir ses projets en intelligence avec les communes environnantes. La mise en garde est explicite.

Lors du précédent conseil, Mr Escoula évoquait cet avis et parlait de manipulation. Nous demandons que soient précisés les « documents partiaux et les chiffres erronés » mentionnés par Mr Escoula, et qu’il soit démontré en quoi ils ont biaisé l’avis du SMEAT.

Le SMEAT représente 117 communes de l’agglomération. Est-il judicieux de s’opposer à autant de communes ? Comment le risque d’isolement total de notre commune est-il perçu, notamment au regard de la dynamique de transformation de la communauté d’agglomération en communauté urbaine ?

Comment la municipalité accueille-t-elle la recommandation de sortie de crise émise par le SMEAT ?

07 Oct 2008

Enquête publique sur les Portes de Gascogne : Avis favorable !

La commission d’enquête a rendu à la préfecture le 23 septembre ses conclusions sur l’enquête publique concernant le projet des Portes de Gascogne : « AVIS FAVORABLE AU PROJET … »

Le rapport complet de cette commission est téléchargeable ici.

Des réserves ont été émises uniquement sur la construction de la déviation de Léguevin et la RD924.

La pétition de 15.000 signatures est même contestée car elle « reflète une forte participation des communes voisines opposées au projet ». . .

La commission a donc balayé sans état d’âme la mobilisation très importante des opposants pendant l’enquête publique, et avec l’argumentaire très solide qui avait été développé par ces derniers. Elle a même qualifié le projet d’innovant dans le domaine de l’environnement !

Face au déni de démocratie que constitue ce rapport consternant, nous invitons les Plaisançois à participer au Rassemblement qui aura lieu ce samedi 18 octobre à 11h30 sur le plateau de la Ménude.

01 Oct 2008

A propos du projet de référendum sur les Portes de Gascogne…

Il y a aujourd’hui une certaine confusion entre deux pétitions :

– La pétition du collectif des Portes de Gascogne qui coordonne depuis le début le combat contre le projet du même nom ;
– La pétition du collectif de Gauche, demandant un référendum sur ce projet.

Lors du dernier conseil municipal, nous nous sommes abstenus lors du vote concernant ce référendum.

L’abstention a été décidée après avoir consulté le collectif des portes de Gascogne non favorable actuellement à ce référendum. Face au promoteur qui dispose de moyens considérables, dans l’état actuel de la mobilisation et de nos moyens, il n’est pas possible d’organiser un référendum sur un pied d’égalité…

Le projet semblait pourtant initialement séduisant. Nous y avions adhéré parce qu’il permettait de faire connaître les enjeux de ce dossier à la population.

Cependant, nous avons rapidement constaté que la pétition mise en place par le collectif d’extrême gauche a créé une confusion et incité bon nombre de Plaisançois à bouder l’enquête publique. M. Requena et les siens ont refusé de s’associer à l’organisation de la réunion du 2 juillet qui a réuni 450 opposants au projet. Ils ont aussi déserté la coordination d’associations qui pilote le combat contre les Portes de Gascogne. Et pourtant, ils s’exposent médiatiquement en pétitionnant pour ce référendum ! On peut s’interroger sur leur véritable motivation…

Parallèlement, M. Escoula et les partisans du projet ont anticipé les demandes de M. Requena, et ont justement tenté de dénaturer l’enquête publique en un référendum. Ils ont fortement mobilisé leurs sympathisants, et ont démarché un grand nombre de Plaisançois en leur proposant à la signature des lettres formulaires en faveur des Portes de Gascogne. Et ils tentent actuellement de faire comptabiliser par le Commissaire Enquêteur ces lettres sans grande valeur comparées aux contributions motivées résultant de démarches individuelles en mairie. Ces dernières fort nombreuses sont à plus de 68% opposées au projet.

Dans cet imbroglio, restons clairs. Ne nous dispersons pas sur d’autres procédures. Soyons focalisés sur l’essentiel, à savoir la lutte contre le projet des Portes de Gascogne.

22 Sep 2008

Portes de Gascogne : Après l’enquête publique

BRAVO ET MERCI A TOUS !

La participation à l’enquête publique a été exceptionnelle tant en quantité qu’en qualité :

– 27 registres ont été ouverts (lors de la première enquête en 2005, les deux premiers n’ont pas été remplis !)
– 654 contribution écrites dans les registres dont 68,5% d’opposants au projet
– 50 emails
– Plus de 1000 courriers adressés directement à la commission d’enquête.

Parmi les contributions les plus remarquables :
– Les maires de Colomiers, Tournefeuille, Cugnaux et pratiquement toutes les villes alentour
– Pierre Cohen, maire de Toulouse
– Pierre Izard, président du conseil général de Haute-Garonne
Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées

La qualité des contributions des opposants est exceptionnelle : très loin d’un simple copier/coller d’un texte standard, de nombreux textes couvrent sur plusieurs pages des sujets aussi divers que l’économie, le social, l’environnemental, le sociologique etc. Et surtout avec des motifs nombreux, variés, de grande qualité.

Le combat est loin d’être terminé. Nous restons vigilants et participons aux actions qui sont coordonnées par le collectif contre les portes de Gascogne. Dès que nous aurons le compte rendu de la commission d’enquête (probablement courant Octobre) nous vous informerons de la suite des événements.

Encore une fois : merci à tous les contributeurs

04 Sep 2008

Portes de Gascogne : Ouverture de l’enquête publique = Il faut aller s’exprimer !

Toutes les personnes qui sont opposées à ce projet doivent faire valoir leurs arguments à la commission d’enquête publique. Il ne faut pas laisser feuille blanche : c’est sans doute une des dernières occasions de pouvoir stopper ce projet néfaste pour Plaisance. Tout le monde peut s’exprimer, pas seulement les habitants de Plaisance.

Mode d’emploi: nous reproduisons ci-après un extrait de l’avis de la Préfecture du 17 juin :

Mairie de Plaisance : 2 rue Maubec
Salle ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h. Samedi de 9h à 12h.

En complément:

En résumé:
Si vous ne pouvez pas venir à la mairie, envoyez un courrier simple à :
Monsieur le commissaire enquêteur
Projet des Portes de Gascogne
Mairie de Plaisance du Touch
2, rue Maubec
31830 Plaisance du Touch en signifiant :

Je suis contre ce projet + explications

et indiquez votre nom et votre adresse (le Maire n’y a pas accès, c’est confidentiel)

05 Juil 2008

Projet des Portes de Gascogne : Débat le 2 juillet

Une soirée débat sur l’implantation des Portes de Gascogne est organisée le mercredi 2 juillet à 20 h 30, salle Gaubert (place Bombail), avec notamment la projection du film « La bataille de la Ménude ». Entrée gratuite.

Plus de détails sur ce débat : cliquer ici

30 Juin 2008

Portes de Gascogne: enquête publique du 7 juillet au 13 août

C’est officiel. La préfecture a saisi le tribunal d’instance, qui à son tour a nommé un commissaire enquêteur. Bref, l’enquête publique sur le projet des Portes de Gascogne, incluant la révision de la zone de chalandise, aura lieu du 7 juillet au 13 août.

Voici l’article publié sur le site de la Dépêche.

21 Juin 2008

Visit Us On Facebook