Conseil municipal

Conseil municipal du 24 novembre 2015

NOTE D’AMBIANCE

Séance de lecture à voix haute, plus que de débat

chemins intercoDevant un public clairsemé… (c’est un euphémisme : il vaudrait mieux dire « devant une personne »), le Conseil Municipal a commencé par la LECTURE par le maire d’un texte de l’Association des Maires de Haute-Garonne suite aux évènements tragiques de Paris et Saint Denis. Puis il y a eu une minute de silence.

Puis on passe au rapport d’activités du FONDS DE DOTATION : LECTURE par son président des 8 pages du rapport ! Il faut savoir qu’avec la convocation, chaque conseiller reçoit des documents, donc ce rapport, nous l’avions déjà lu. C’est peut-être la loi qui oblige à faire lecture de ce rapport. Mais quel intérêt ? Il aurait mieux valu débattre…
Un Fonds de Dotation sert à collecter des dons et à les distribuer pour des actions culturelles, sportives ou autres. Or, le fameux rapport précise qu’une vague de prospection de donateurs a été lancée en 2013 (année de création du Fonds), mais depuis… rien ! Et comme évolutions prévisibles et perspectives, il est précisé : poursuivre (l’)activité dans la continuité. Autrement dit, on ne prospectera toujours pas…
Notre question sur cette anomalie a reçu l’approbation du Maire. Mais pas de débat. (suite…)

02 Déc 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 SEPTEMBRE 2015

NOTE D’AMBIANCE

Comme d’habitude, le public est peu nombreux. Si j’ai bien compté : 4 personnes dont la correspondante de la Dépêche. C’est dommage, mais je comprends les habitants. Quel intérêt y a-t-il à assister à un Conseil Municipal au cours duquel il y a si peu de débat et dont on connait à l’avance le résultat des votes ?

Pourtant les Plaisançois devraient venir de temps en temps. Ils verraient comment fonctionne la démocratie, ou plutôt… comment elle ne fonctionne pas.
En effet, notre système français est tel que l’opposition n’a que le droit de voter, sachant que, à Plaisance, son vote n’aura aucun poids puisque l’équipe majoritaire vote TOUJOURS les propositions du Maire.
Mais nous avons quand même le droit de poser des questions, de faire des commentaires !

(suite…)

20 Sep 2015

Débat d’orientation budgétaire 2015

Monsieur Escoula, élu municipal depuis 31 ans et maire de Plaisance du Touch depuis 25 ans, a été renouvelé de justesse en mars dernier. Sans surprises, il a annoncé conduire son nouveau mandat dans la continuité des précédents. Nous ne pouvons plus accepter de subir cette gestion passéiste et immobiliste des destinées de la commune.

Pour ne pas attendre la prochaine échéance électorale, nous avons décidé de devenir acteurs influents du changement que les citoyens attendent de leurs vœux. Une des facettes de cette nouvelle approche est l’exercice budgétaire annuel. Notre groupe a décidé de présenter une contreproposition au budget élaboré par l’équipe majoritaire. Cette proposition sera articulée en deux étapes :

  • Nous produirons un rapport et une note d’orientation à l’occasion du débat budgétaire, en espérant rendre à ce terme sa signification originelle
  • A l’occasion du vote du budget annuel nous ferons des propositions concrètes élaborées à partir de ces grandes orientations

Le présent document est la première étape de ce processus. Le travail mené pour l’élaboré a été particulièrement difficile. D’abord pour des raisons de calendrier. Nous sortons de la séquence électorale de mars 2014 qui a beaucoup mobilisé les ressources.

Une autre grande difficulté à laquelle nous sommes confrontés est la rareté des informations financières mises à notre disposition.

Nous avons essentiellement travaillé sur trois bases :

  • Une analyse aussi fine et exhaustive que possible des comptes administratifs de la commune des précédents mandats
  • Une étude de conjoncture nationale et locale
  • Un jeu d’hypothèses raisonnables sur les orientations que devraient prendre les décisions budgétaires de l’équipe majoritaire.

Ce document, proposera en seconde partie nos propositions. Ces propositions seront d’abord synthétisées dans les grandes masses budgétaires. Ensuite, nous ferons une série de propositions concrètes et détaillées.

L’équipe FINANCES du groupe « Réinventons Plaisance » – mars 2015

Retrouvez ici le texte complet de notre proposition

24 Mar 2015

Conseil municipal du 22 janvier 2014

Le conseil débute par un conseil municipal des jeunes. Nos 32 conseillers en herbe venaient présenter les projets de leur mandature. Beaucoup de bonnes idées, une véritable force de proposition. Souhaitons que ces projets se concrétisent, au moins pour certains, durant leur mandat.

Le conseil traditionnel a en conséquence été tenu à bonne allure. Il faut reconnaître qu’il y avait peu de points chauds.

chemin-beguereLes décisions importantes sont :
– Transfert de propriété de la place du centre ville.
– Autorisation d’ouverture de crédits anticipés : comme toujours, nous votons contre cette décision car nous contestons la méthode de gestion qui consiste à attendre quatre mois avant de voter un budget. Beaucoup de collectivités le font en janvier et réactualisent leur budget en cours d’année en fonction de la réalité des dotations et des recettes fiscales. C’est certes moins facile mais beaucoup plus sincère.
– Travaux à l’école Daudet : mise aux normes et surtout création de deux nouvelles salles de classe.
– Recrutements d’agents saisonniers et temporaires (remplacements) ainsi que d’un pédiatre Plaisançois pour les crèches.

Nous avions posé trois questions diverses :

– La commune est-elle engagée dans des emprunts toxiques ou impactés par le cours du franc suisse. Le maire, en guise de réponse, énumère les caractéristiques de quelques emprunts qu’a contracté la commune.
– Un tas de terre empêche le passage rue de justice. Le maire nous annonce qu’il a été remplacé par des grosses pierres.
– Un chemin qui fait partie du domaine public entre la rue de la Béguere et l’impasse des Pinsons, est fermé par une chaîne et un panneau « propriété privée ». Le maire nous informe que ce chemin aurait été cédé en 1850 par le propriétaire contre la promesse d’un pont pour enjamber le Merdagnon. Ce pont n’ayant pas été construit, la convention de transfert serait caduque. Nous n’avons pour le moment vu aucune pièce officielle tendant à prouver la propriété de ce chemin qui, à preuve du contraire, fait toujours partie du domaine public.

 

26 Jan 2015

Conseil municipal 18 décembre 2014

L’ordre du jour de cette dernière assemblée de l’année était plutôt important

Nous avons d’abord eu un rapport d’activité du fonds de dotation de la ville qui constatait aucune activité financière, mis à part le paiement d’une mission de commissaire aux comptes. Ce fonds est destiné à collecter des fonds d’entreprises privées qui participeront ainsi à la vie associative au travers de financement de projets.

Nous avons également été sollicités pour lancer la quatrième modification de notre PLU (Plan Local d’Urbanisme). La principale modification concerne la création d’un projet d’aménagements (lotissements) dans le quartier Bourgade (à la limite avec Tournefeuille derrière l’avenue des Vitarelles).
L’enquête publique aura lieu du 17 janvier au 23 février à la mairie de Plaisance.

Une longue passe d’arme a eu lieu à l’occasion du vote du règlement intérieur du conseil municipal. Nous en avions négocié les principales dispositions en commission préalable mais restaient quelques points politiquement ardus.

(suite…)

20 Déc 2014

Conseil municipal du 6 novembre 2014

Une minute de silence a été observée en mémoire du fils de notre collègue et ami Jean-Pierre Fraisse. Une courte déclaration a également été lue par notre groupe.

Ce conseil débute par l’accueil d’une nouvelle conseillère, Julie Tardivo, pour assurer le remplacement de Karine Routaboul-Cohen,.

L’événement le plus important de ce conseil était la présentation du rapport annuel de la concession du centre-ville à VIAE. Nous prenons connaissance d’un rapport très détaillé et circonstancié, à la fois financier et commercial. Ce rapport aborde sans les masquer, les difficultés rencontrées et notamment les difficultés de commercialisation. Malgré un contexte économique plus tendu que prévu, la raison principale de ces difficultés est à chercher dans la hâte qui a été systématique dans la préparation puis la mise en oeuvre de ce projet. La volonté impérative de faire livrer l’équipement en Mars 2014, à la veille des élections municipales, a obligé le concessionnaire à négliger certains aspects techniques et a entraîné des imprévus et donc des avenants.

Le maire se vante d’une opération financièrement « blanche » qui aurait permis à la commune de bénéficier sans cout d’une place publique toute neuve. C’est oublier que nous avons démoli une salle des fêtes. Il aura fallu dépenser 10M€ pour reconstruire l’équipement à Monestié. Le maire oublie également d’intégrer le coût des infrastructures qui sont restées à la charge de la commune (voiries, réseaux). Enfin, la commune n’est plus propriétaire des terrains qu’elle a vendu au promoteur au même prix que celui-ci a vendu l’aménagement de la place centrale. Au final, cette opération est bien loin d’une opération blanche.

Le reste du conseil sera consacré à des délibérations routinières.

Lire le compte rendu détaillé ici

21 Nov 2014

Premier conseil de la cinquième mandature de M Escoula

Ambiance lourde et pesante pour ce conseil d’installation  du maire et de ses conseillers.
Nos huit élus d’opposition s’étaient vu réserver les huit places qui tournent le dos au public.
Public, venu nombreux, qui n’était pas lui non plus à l’honneur dans cette salle du pigeonnier trop petite pour une telle assemblée. Une trentaine de chaises entassées au fond de la salle pour plus d’une cinquantaine de personnes. Une honte.

Revoir le conseil municipal en vidéo
Revoir en vidéo

Christian Thouzet, doyen de l’assemblée et donc de fait président, a pourtant tenté, vainement, de dérider l’auditoire par quelques propos légers à propos de l’âge.

(suite…)

06 Avr 2014

Conseil municipal du 26 septembre 2013

Le conseil du 26 Septembre a confirmé les inquiétudes que nous avions exprimées depuis plusieurs années, et que nous avions précisées lors du vote du budget.
Les caisses sont vides. La cagnotte et les recettes générées par la vente des terrains de La Ménude ont été dilapidées dans d’énormes dépassements sur les opérations en cours :
• Sur L’eEspace Monestié, le montant initial annoncé en 2011 était de 5.760 M€. Cet équipement est estimé aujourd’hui à 9.184 M€, soit près de 60% de dépassement. Le cout du seul parking revient à 1.4M€ !
• Sur le centre-ville, le montant initial annoncé en 2011 était de 4.500 M€. Cette opération est estimée aujourd’hui à 6.989 M€, soit plus de 53% de dépassement.

La commune est aujourd’hui contrainte à souscrire 2 M€ d’emprunts.

parking-monestie

Comment expliquer que ce parking ait couté 1,4 M€ ?

Depuis le début de la mandature, le groupe Réinventons Plaisance demande une planification pluriannuelle des investissements, et un état précis du patrimoine. Nous avons été rejoints dans cette demande par la Chambre Régionale des Comptes. L’équipe majoritaire a alors été contrainte à mettre en place une programmation financière des grands programmes. Elle ne l’a toutefois pas respectée.

Tous les équipements de l’ère Escoula ont été marqués par des dépassements conséquents. Ils traduisent un manque de respect pour le contribuable plaisançois, et une méthode de gestion totalement dépassée, qui génère des gaspillages que nous devons tous assumer financièrement !

08 Oct 2013

Conseil municipal du 27 juin 2013

Les délibérations les plus importantes de ce conseil de juin concernent le complexe Monestié.

cm-juin1Nous avons voté la convention avec Ecran 7 sur la mise à disposition de locaux pour le cinéma. Le cinéma constitue la seule animation pour les jeunes. Nous observons qu’il s’agit d’un équipement de qualité professionnelle et un investissement conséquent pour les Plaisançois. Nous lui souhaitons du succès, nous souhaitons aussi que l’association qui est soutenue aujourd’hui puisse participer demain, par le biais de ses recettes, au financement d’autres équipements qui font cruellement défaut.

cm-juin2

Monestié: Des surcouts très conséquents

Nous refusons de voter les avenants très conséquents pour l’espace Monestié. Le projet sur le bâtiment, qui était initialement de 3.6 M€, est maintenant à 6.2 M€. Nous dénonçons cette non maitrise des couts, et le manque de visibilité de ces travaux supplémentaires vis-à-vis du budget de notre commune. De plus, nous sommes très inquiets de l’isolation du bâtiment. La commune devra le mettre aux normes dans les cinq prochaines années, ce que le maire ne dément pas.
Parmi les autres points à retenir, le renouvellement de l’appel d’offres de la restauration scolaire, qui a été traité sans notre participation, avec la priorité absolue sur le prix (1,5 € le repas), sans intégrer des exigences de proximité et de qualité.

31 Août 2013

Conseil municipal du 23 mai 2013

Nous avons voté la totalité des délibérations de ce conseil municipal : Vente de différents terrains sur La Ménude, modification du règlement du service enfance pour intégrer la réforme des rythmes scolaires, tarif de la piscine, recrutement d’agents d’animation. Les points qui ont fait débat sont des échanges en marge de ces délibérations ou lors des questions diverses : M. Escoula conteste le cout de notre isolement et de notre non-appartenance à la métropole, que nous estimons à 4M€ chaque année… mais son propos montre qu’il n’a pas lu notre analyse. (Lire notre analyse du budget)

La mairie n’est plus ouverte le samedi contrairement aux villes voisines

La mairie n’est plus ouverte le samedi contrairement aux villes voisines

M. Lorblanchet (UMP) s’inquiète des délais de délivrance des passeports, qui peut atteindre plusieurs mois. Le maire prétend que cela est du à l’afflux de nombreuses personnes extérieures à la commune. Nous estimons que le service s’est dégradé à Plaisance. Elle n’est plus ouverte le Samedi, contrairement à toutes les communes avoisinantes. Avec une meilleure utilisation des nouvelles technologies (télépaiement, e-administration), certaines charges des agents pourrait être simplifiées pour qu’ils soient davantage au contact et au service des usagers. Un audit réalisé en 2008 avait mis en évidence ces dysfonctionnements. Le maire refuse de nous le communiquer.

antenne

Le dossier des antennes géré en toute irrationalité et avec démagogie

 

M. Réquéna s’acharne dans sa croisade contre les antennes de téléphonie mobile. M. Thouzet, adjoint, annonce qu’il fera tout pour retarder les installations. Dans quel but ? C’est la puissance rayonnée qui doit être limitée et contrôlée. Et un plus grand nombre d’antennes, mieux intégrées que d’immenses pylônes, maillant mieux le territoire peut contribuer à réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques, ainsi que la puissance émise de nos téléphones. Ce dossier est géré en toute irrationalité… et explique la couverture défaillante des réseaux mobiles dans certains quartiers de Plaisance.

09 Juin 2013

Visit Us On Facebook