Transports

LINÉO 3 : POUR le bus Linéo 3, mais CONTRE le tracé qui condamne l’avenue des Pyrénées

Nous tenons à préciser que, contrairement aux allégations du maire de Plaisance lors de diverses réunions publiques, notre groupe d’opposition n’a jamais été favorable au tracé du bus LINÉO 3 par l’avenue des Pyrénées.
Nous sommes tout à fait favorables au développement d’un transport en commun de qualité à Plaisance, mais opposés à la méthode du groupe majoritaire qui consiste à imposer un tracé sans avoir mené une concertation digne de ce nom avec les populations concernées et en particulier avec les commerçants, les riverains de l’avenue des Pyrénées et les habitants de Plaisance en général.
Les réunions publiques organisées par la municipalité et TISSÉO étaient des présentations du projet définitif et non pas une concertation.

Nous savons que la solution retenue de faire passer le bus sur l’avenue des Pyrénées impose de très importantes contraintes techniques, notamment au regard de la faible largeur de l’emprise. À l’origine, le bureau d’études chargé d’évaluer le projet était d’ailleurs fortement défavorable à ce tracé.
Nous avons plusieurs fois demandé que des solutions alternatives soient envisagées et étudiées. Par exemple, lors du Conseil Municipal du 7 juillet 2016, cette demande a été formulée plusieurs fois sans obtenir de réponse. Vous pouvez lire les échanges entre l’opposition et la majorité à ce sujet aux pages 19 et 20 du http://www.reinventonsplaisance.fr/site/wp-content/uploads/2017/03/PV_du_Conseil_Municipal_du_07_07_2016.pdf

Nous regrettons que ces demandes n’aient pas été entendues, d’autant que l’équipe municipale revendique la « démocratie participative » depuis sa réélection aux commandes de la commune. Nous continuerons à soutenir les demandes de concertation sur ce projet et espérons que la meilleure solution sera finalement retenue.

Nous tenons à rappeler que nous soutenons vigoureusement l’action menée par les commerçants.

Vous avez sans doute vu les affiches sur les vitrines des commerçants de l’avenue des Pyrénées.

Comme eux, nous vous incitons à signer la pétition grâce au lien suivant :

https://www.change.org/p/préservons-notre-centre-ville?utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=petition_signer_receipt&share_context=signature_receipt&recruiter=199910301

 

22 Mar 2017

Val Tolosa : Il est plus que temps de sortir de l’impasse

Ci-dessous, le texte de notre dernière contribution dans le magazine municipal SPOT de décembre 2015 :

Unibail bye byeIl y a plus de 15 ans naissait l’idée d’un gigantesque centre commercial destiné à concurrencer les grands équipements comme Blagnac, Roques, Saint Orens et surtout Portet. L’opposition manifestée dès cette époque n’a pas faibli depuis. Depuis 2008, RÉINVENTONS PLAISANCE considère ce projet nocif et appelle à sortir par le haut de cet imbroglio par la négociation, en recherchant en priorité l’intérêt pour notre commune. La majorité des élus socialistes du secteur et le Président du Conseil Départemental, bien qu’ayant appelé à voter pour M. Escoula en 2008 et en 2014, reprennent maintenant à leur compte cette position.

Les temps ont changé. Les habitudes de consommation aussi.

(suite…)

13 Jan 2016

Conseil municipal du 13 février 2013

Le conseil a débuté en retard pour que le quorum soit atteint. De nombreux élus majoritaires manquaient à l’appel. La seule délibération importante portait sur la modification du Plan Local d’Urbanisme.

Le conseil s’est essentiellement animé lors des questions diverses:
•    L’équipe majoritaire a soumis au vote une motion pour réaffirmer le soutien du conseil au projet de Bus à Haut Niveau de Service (BNHS), en grand danger. Le conseil semble maintenant convaincu de l’urgence de l’aménagement du couloir bus sur la CD 50. Ce projet est peu coûteux, il permettrait de desservir Basso Combo et le lycée Rive Gauche. Mais il n’est pas suffisant. Une liaison rapide en transport en commun avec le centre de Toulouse est absolument nécessaire.

CD50 : Le bus est noyé dans la circulation dès le château des Vitarelles…

CD50 : Le bus est noyé dans la circulation dès le château des Vitarelles…

•    Un nouveau dysfonctionnement majeur du conseil et des services a été mis en évidence. Suite à la remise de notre contribution au Spot, notre groupe et l’UMP avons reçu un message insultant d’un adjoint au maire. Ainsi, les services ont transmis nos contributions à quelques élus majoritaires, pour qu’ils puissent contrer nos arguments. Les services doivent être indépendants, et ne doivent pas être subordonnés au groupe majoritaire.

12 Mar 2013

Tribune politique: Janvier 2013

Nos réactions à l’annonce du maire de briguer un 5ème mandat.
Les prochaines élections municipales n’auront lieu, au mieux, qu’en mars 2014, dans plus d’un an
Le temps de la campagne électorale n’est pas encore venu : nous avons encore beaucoup de travail…


09 Fév 2013

Le BHNS Plaisance-Toulouse en grand danger

Infographie SMAT

Comme nous l’avions malheureusement anticipé en novembre dans la presse, les projets inscrits au PDU sont sérieusement remis en question par voie judiciaire. C’est le projet de BHNS ouest qui fait les frais de cette attaque :

Les riverains Lardenais ont ouvert les hostilités dès les premières réunions publiques à Toulouse (celle de ce soir au gymnase de Lardenne sera probablement, comme les précédentes, sabotée par les commerçants du quartier).
Les associations de commerçants de saint-Cyprien/Etienne Billière leur emboîtent le pas.
En tant qu’élus, nous vous interpellons pour vous demander de mobiliser, comme nous, autour de vous, les énergies et les réseaux pour convaincre que la communauté a besoin de ces infrastructures et que sans elles, aucune solution ne nous sortira de l’impasse des transports métropolitains.
Vous pouvez :
– Venir donner votre avis aux réunions organisées par la SMAT, même si elles ne concernent pas votre quartier;
– Signer et faire connaitre la pétition qui fait la promotion du projet :
– Convaincre les élus à Toulouse ville ou ailleurs, que le danger est imminent;
– Diffuser ces informations aussi largement que possible.
Le débat dépasse largement le cadre des clivages politiques et des antagonismes ville/banlieue.
NOUS serons rendus responsables de l’environnement que nous laisserons à nos enfants.
Merci de votre attention
Les élus de Réinventons Plaisance
En savoir plus : http://mieuxbouger.fr

08 Jan 2013

Plan de déplacements urbains : avis négatif de la commission d’enquête

Le plan de déplacements urbains est un document réglementaire qui vise à organiser l’avenir des transports de l’agglomération Toulousaine pour une décennie.
Adopté en 2001, le document est en révision depuis 2008.
La nouvelle version a été soumise à enquête publique.
Dans un rapport très détaillé de 122 pages, la commission d’enquête vient de rendre un avis défavorable.

Les principales justifications de cet avis :

  • Non respect des objectifs de réduction des gaz à effet de serre
  • Insuffisance de coordination
  • Absence de priorité, cadre financier inconnu

Lisez ici notre synthèse et notre avis sur ce rapport.

08 Oct 2012

Il n’est pas encore trop tard !

Cette avant-dernière rentrée du mandat municipal est la dernière pour agir… Nous adressons à l’équipe majoritaire quelques propositions pour mieux finir le mandat.

Les choix de développement :

Enfin rejoindre Toulouse Métropole et son dynamisme pour coordonner notre développement économique. Le concevoir autrement qu’autour d’un immense centre commercial d’un autre temps. Ne plus se décharger sur quelques opérateurs privés.
Reconsidérer La Geyre : Ne pas refaire l’erreur des Ocrelines.

Bouger sur les transports :

Offrir de véritables alternatives à la voiture pour permettre des économies substantielles.   Relancer le projet bloqué de voie bus réservée sur la D50. Améliorer l’offre (Bus express, desserte Ocrelines, coordination des bus arc en ciel et Tisséo). Penser le réseau cyclable avec les usagers. Favoriser le covoiturage et la mise en relation.

Pour consommer localement et créer du lien :

Reconvertir partiellement les Portes de Gascogne en un projet commercial dense avenue des Pyrénées (bientôt interdite à la circulation). Développer l’animation commerciale : réunir une commission associant élus, commerçants, et usagers. Associer les commerces aux évènements de la ville, organiser des évènements promotionnels.
Créer un événement culturel ou sportif majeur pour renforcer l’identité de la ville.

Pour notre cadre de vie et créer du lien :

Relier le Touch vers La Garonne par une voie verte. Lancer enfin le projet Birazel. Mettre les terrains communaux de la Béguère au service de tous par un projet d’agriculture de proximité et d’insertion.

Pour l’usager :

Ouvrir la mairie le samedi. Généraliser le télépaiement. Instaurer une démarche qualité pour l’accueil. Encourager les initiatives des agents municipaux et associations. Identifier un agent communal référent pour les personnes en situation de handicap.

Pour la gouvernance :

Commencer enfin l’Agenda 21. Mettre un processus participatif pour les décisions majeures, comme le vote du budget. Jouer la transparence. Diffuser par internet les conseils municipaux.
Et appliquer la promesse socialiste de non cumul des mandats. 4 mandats, c’est déjà beaucoup trop !

Hervé LEGAY, Xavier SMITH, Pascal BARBIER

19 Sep 2012

L’immobilisme du SITPRT coûte cher à la commune !

Le SITPRT est un syndicat intercommunal qui représente auprès de Tisséo les communes non affiliées au Grand Toulouse ou à la communauté d’agglomération du SICOVAL. Son président, M. Escoula, a reconnu lors du conseil municipal d’octobre 2011 que ce syndicat n’a pas d’activité réelle et que sa véritable fonction est de collecter les contributions des communes pour les reverser à Tisséo.
ACTIVITÉ MINIMALE…
tisseo

Le SITPRT: un regroupement de communes dispersées… avec des enjeux différents.

Depuis 3 ans, le syndicat produit le même rapport d’activité, très sommaire. Ne changent que les dates de réunion avec Tisséo auxquelles assiste le délégué, et les dotations des communes, revalorisées au rythme de l’inflation. Les rapports  20082009  et  2010 sont disponibles sur notre site, et nous vous invitons au jeu des 7 erreurs…

Autant les engagements du Grand Toulouse et du SICOVAL sont forts et cohérents, autant celui du SITPRT est faible. Le SICOVAL a ainsi obtenu la prolongation de la ligne B du Métro, tandis que le SITPRT ne peut même pas avoir un positionnement cohérent puisqu’il regroupe des communes dispersées avec des enjeux très différents.
Le SITPRT a lancé en 2007 une étude pour définir les conditions techniques et financières de la desserte de son territoire. Les propositions en résultant n’ont pas été retenues dans le Plan de Déplacement Urbain actuellement en révision.
Depuis, le SITPRT s’est bien gardé de renouveler toute étude. Plusieurs communes ayant pris conscience de la faiblesse de ce syndicat l’ont quitté et intégré le Grand Toulouse.
… MAIS COÛT MAXIMAL !
Le coût annuel d’administration du syndicat n’apparaît pas dans le rapport d’activité. Nous avons donc mené notre investigation: Au compte administratif 2010, les frais d’administration se portent à 83 222 €, dont 17 419 € d’indemnités d’élus. Celle de son président est de 650 € par mois. Le maire avait pourtant assuré en conseil qu’elle était de 300 €.
Des frais considérables pour une activité aussi réduite ! Rappelons que ce syndicat est financé avec nos impôts locaux.
Sur un sujet Transports aussi crucial, la voix de notre représentant à Tisséo doit porter davantage. Notre impôt doit être affecté avec la meilleure efficacité aux projets de transport. Pour nous, le déblocage des conditions de transports sur Plaisance passe par une adhésion au Grand Toulouse.
Hervé LEGAY, Xavier SMITH, Pascal BARBIER

14 Avr 2012

Conseil municipal du 9 février 2012

Les points principaux à retenir de ce conseil municipal sont les suivants :
·         Le rapport d’activité du SITPRT, syndicat intercommunal représentant à Tisséo les communes qui ne font ni partie du Grand Toulouse, ni du Sicoval, est présenté. Il est toujours aussi vide, et témoigne d’une activité très faible. Nous interrogeons son président sur ses frais d’administration, qui ne figurent pas au rapport. En 2009, ils étaient de 85000 €. Est ce toujours le cas ? Comment justifier de tels frais ? Nous n’obtenons pas de réponses précises. Le maire, président du SITPRT, parle de 60000 € de frais de personnel et d’indemnités qui s’échelonnent entre 150 et 300 €. Après vérification, elles atteignent 650 € pour le président. Ce syndicat est financé avec nos impôts locaux. Sur un sujet Transports aussi crucial, notre impôt doit être affecté avec la meilleure efficacité aux projets de transport.
·         De nouvelles acquisitions de terrains agricoles sont votées sur La Béguère. La justification donnée est l’élargissement d’un chemin piéton cycles en bordure du Merdagnon. En fait, le débat révèle que cette acquisition s’inscrit toujours dans le contexte du projet du Maire sur ce territoire.
·         Le maire ne donne pas de réponse précise à notre question à propos de la dissolution du SIDEXE. Nous demandions quelles seraient les modalités de répartition des terrains que possède ce  syndicat intercommunal qui gère les terrains de la Ménude.

21 Mar 2012

Pour un nouveau SCOT !

Il y a un an, nous avions émis un avis critique sur le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de la grande agglomération Toulousaine. Ce dernier a pour objectif de définir le profil de l’agglomération d’ici 2030, et d’organiser ses axes de développement.  

Le SCOT  se fonde sur trois grandes valeurs :
– une valeur sociale qui conduit à promouvoir une ville accessible à tous, confortant les liens de solidarité, proposant une offre de logements diversifiée tout en rapprochant les emplois, les services et les transports,
– une valeur économique qui conduit à structurer le développement et à maîtriser l’étalement urbain,
une valeur environnementale qui conduit à préserver et mettre en valeur le capital naturel, agricole et paysager, source d’attractivité et de développement du territoire. 

Nous aimons beaucoup la vidéo ci-dessous, diffusée par nos amis canadiens, car elle résume bien le schéma directeur dont le SCOT ferait bien de s’inspirer.

Elle traite également de tous les problèmes contre lesquels nous nous battons : les transports, l’étalement urbain inconsidéré, l’appauvrissement du commerce du centre-ville ou de proximité.

Cette vidéo laisse deviner également que l’équipe municipale actuelle de Plaisance du Touch est à l’opposé des orientations à prendre pour un développement durable de la commune.  On pense facilement à deux de ses projets : la cité des Ocrelines, et bien entendu les Portes de Gascogne.

Lire notre avis sur le SCOT  de l’agglomération toulousaine

Plus d’infos sur le site : http://www.onf.ca/film/saga_cite

13 Fév 2012

Visit Us On Facebook