La Geyre

Conseil municipal du 25 avril 2013

Ce conseil municipal vit l’installation de Cathy Leviaux-Navarro. Xavier Smith lui a cédé son siège, permettant ainsi d’associer Cathy à notre action au sein du conseil pour la dernière année de la mandature.navaro

Nous prenons connaissance d’une nouvelle étude sur le projet de La Geyre. Une enquête publique avait eu lieu il y a 2 ans et demi. Elle avait suscité une forte mobilisation des plaisançois pour dénoncer les nuisances induites sur le trafic automobile, l’environnement, et sur les risques financiers. Les conclusions n’avaient été jamais rendues publiques. Le projet semble ressurgir.
Geyre

Le projet de La Geyre, relancé une énième fois…

Enfin, le débat s’anime avec les questions diverses. Nous avons demandé aux élus de rendre publiques leurs diverses indemnités, afin d’accompagner l’exigence de transparence voulue par le président de la république. Les responsables de l’exécutif municipal ont refusé de les communiquer. Nous laissons chacun apprécier cette attitude. Nous avons reconstitué ces indemnités sur la base de diverses délibérations que nous nous sommes procurées. Nous invitons les intéressés à nous faire part des corrections éventuelles.

Le conseil municipal s’achève avec un débat sur l’installation d’antennes relais, nécessaires pour améliorer la couverture de Plaisance.

 

01 Mai 2013

Tract de mi-mandat

Nous sommes arrivé à la moitié de notre mandat. Nous vous invitons pour faire avec vous le point sur nos actions et partager notre vision de l’avenir pour Plaisance.

Réunion publique
Mercredi 11 mai 2011 à 20h30
au pigeonnier de campagne



Pour plus d’informations, lisez le tract qui résume notre suivi des activités de la commune.

05 Mai 2011

Réponse de Tisséo pour son avis rendu sur la révision simplifiée du PLU

Tisséo a répondu, par la voix de Mr Carreiras, à notre interpellation sur son avis favorable rendu à la révision simplifiée du PLU autorisant le projet de La Geyre.
Notre courrier s’étonnait que Tisséo soit resté insensible à l’augmentation annoncée de 35% du trafic automobile sur la RD632, alors que les conditions de transport des Plaisançois sont déjà très éprouvantes. Nous demandions à Tisséo de reconsidérer son avis tout en préconisant le phasage du projet de La Geyre avec une infrastructure en site propre.
A la lecture de ce courrier, nous observons que :
– Tisséo ne semble pas conscient des problèmes de déplacement des Plaisançois, et n’y fait aucunement référence. Pas même une dose de compassion… 
– Tisséo continue de nier que la mise en œuvre d’un TCSP et du boulevard urbain RD924 soit nécessaire pour pallier à l’augmentation du trafic. Incroyable pour une autorité organisatrice des transports !
– Tisséo nous explique qu’il ne sert à rien de demander le phasage de la Geyre avec les TCSP, car la situation s’améliorera !
C’est donc une déconnexion importante des réalités que nous observons. Tisséo nous demande un nouveau blanc-seing, comme depuis plus de 10 ans… et valide une urbanisation sans cadre et sans limite.
L’attitude bienveillante et incohérente de Tisséo face au projet de La Geyre peut également s’interpréter comme une sorte de compensation pour le Maire de Plaisance. Il ne sera pas possible de financer des transports performants pour Plaisance, précisément une ligne de tramway. Tisséo s’abstient donc de rejeter le projet de La Geyre. Cela équivaudrait à une double peine pour Mr Escoula…

18 Déc 2010

Courrier adressé au président de Tisséo, au sujet de l’avis rendu sur la révision simplifiée du PLU de Plaisance du Touch

Suite à l’enquête publique sur la révision simplifiée du PLU, nous avons écrit au président de Tisséo, au sujet de son avis rendu sur la révision simplifiée du PLU de Plaisance du Touch.
Nous ne comprenons pas en effet que Tisséo soit resté insensible à l’augmentation annoncée de 35% du trafic automobile sur la RD632, alors que les conditions de transport des Plaisançois sont déjà très éprouvantes.
Aussi, par ce courrier, nous demandons au Comité Syndical de réexaminer le dossier, et de préconiser un phasage du projet de La Geyre avec la mise en service du futur TCSP.

24 Nov 2010

Enquête publique sur la Geyre : jusqu’au 4 novembre

Geyre 1

Cliquez pour un zoom sur le nouveau quartier

L’enquête publique sur la révision simplifiée du PLU se termine jeudi prochain (heures d’ouverture de la mairie et jusqu’à 20 h  le mardi). Elle permet à tous les citoyens d’attirer l’attention sur un point du projet qui n’a pas été suffisamment pris en considération (sans nécessairement émettre un avis sur le projet)… Ces points sont ensuite analysés par un commissaire enquêteur, et le porteur du projet doit apporter des réponses, et des engagements…

 
Cette révision a pour objectif le lancement du projet de La Geyre. Nous vous invitons à prendre connaissance de ce projet, que nous estimons dangereux pour la commune, et à vous exprimer. Il est encore possible de manifester notre désaccord et d’infléchir ce projet. 

Bien que nous ayons eu beaucoup de difficultés pour nous procurer l’information, nous avons rendu nos avis. Nous vous invitons à faire de même.
 
 
La newsletter téléchargeable ici précise la position de Réinventons Plaisance sur le projet de La Geyre. Ce projet concerne la création d’une vaste zone d’habitation le long de la RD632. Nous estimons qu’il est lancé précipitamment et qu’il présente de nombreux risques pour Plaisance, parmi lesquels :
  • une saturation de Plaisance et des voiries vers Toulouse, consécutive à un accroissement de circulation de 35%.  Un bus en site propre sur la RD632 ne sera pas mis en service avant 2020.La RD924 ne sera pas non plus réalisée.
  • une absence d’équipements : Les enfants de La Geyre seront scolarisés à l’école Rivière, Pas d’installations sportives comme initialement promis,
  • le danger d’un quartier isolé : Une aberration en considérant le contexte social du projet.
  • un risque pour les finances communales : Le projet sera développé sur le budget communal, ce qui est inhabituel pour un projet de telle ampleur, et compte tenu de la conjoncture immobilière actuelle, le risque est réel.

Nous vous invitons à faire suivre cette information à vos connaissances, il n’est pas trop tard pour s’exprimer.

02 Nov 2010

Communiqué de Réinventons Plaisance sur la Geyre


Agrandir le plan

Plaisance s’apprête à réviser son Plan local d’Urbanisme (PLU), dans l’objectif de permettre l’urbanisation de La Geyre. Ce projet devrait autoriser la construction à terme de 1 600 à 2 500 logements sur plusieurs années. Nous redoutons une asphyxie de Plaisance par l’accroissement de circulation ainsi qu’une menace pour les finances municipales.

Pourquoi ce projet est-il lancé avant l’arrivée de transports sur place ?

Au début du mandat était annoncé un tramway en 2012. Deux ans plus tard, on parle plutôt d’un bus à forte capacité pour 2017. Mais dans le contexte de réduction des déficits publics, cette date sera probablement  repoussée. Et du fait de l’isolement avéré de Plaisance, en dehors de la Communauté urbaine, on peut craindre que ce bus s’arrête à Tournefeuille ! (*)

Nous refusons que le projet de la Geyre démarre tant qu’un projet de transport de forte capacité ne sera pas lancé.

Un risque financier pour la ville

Les projets d’urbanisation d’une telle ampleur sont habituellement confiés à une Société d’Economie Mixte qui allie des investisseurs et professionnels de l’urbanisme à une collectivité. Plaisance a encore fait le choix de s’isoler, en montant seul ce projet, et bien-sûr sur le budget communal.
Que se passera-t-il si un dérapage technique se produit, ou si la conjoncture économique se détériore (afflux moindre de population sur la région toulousaine, concurrence trop forte des autres projets urbains plus proches du centre ville: Les Ramassiers, Borderouge, Montaudran, Andromède, etc.) ?
Une procédure hâtive et opaque

Le processus de révision simplifiée du PLU prévoit une phase de concertation pour l’élaboration du projet. Pourtant :
  • Les élus minoritaires n’ont pas été consultés ;
  • Le maire a refusé de leur fournir le projet de PLU, qu’il a pourtant adressé aux communes limitrophes et aux services de l’Etat.
Pourquoi cette opacité ? Les Plaisançois n’auront qu’un mois pour consulter l’enquête publique qui se déroulera en partie pendant les vacances de Toussaint…
Nous souhaitons alerter les habitants sur les dangers de ce projet, et les invitons à participer nombreux à la future enquête publique, ainsi qu’à la réunion publique du 5 octobre (salle des fêtes à 20h30).
Hervé LEGAY, Dominique MAURIN, Xavier SMITH

(*) : Ainsi, par exemple, pourquoi la nouvelle ligne 63 s’arrête-elle à Tournefeuille-Lycée ?

01 Oct 2010

Visit Us On Facebook